Promenade
Photo © IGN texte © AASCEB Histoire des quartiers nord de Nantes Livre 3 2eme édition A la recherche d'une campagne disparue… la vie rurale le Petit-Port. P138

2 Renards Le lieu-dit de la Rivière

Le lieu-dit de "la Rivière" fut une métairie nommée d'abord "la Ripvière" puis "le Ruisseau de la Rivière" en référence sans doute au ruisseau qui coule à proximité du village, avant de se jeter dans "le Gesvres". Ce ruisseau de la Rivière est en fait la partie terminale du ruisseau dit aujourd'hui ruisseau "des Renards'.

Le premier propriétaire connu de cette terre agricole de la Rivière est Gaydou Guyomar en 1458. Un château y est édifié. Il est fort probable que le châtelain était le propriétaire des terres agricoles culti­vées par les fermiers du village de la Rivière (village dont on peut voir encore aujourd'hui quelques-uns des anciens bâtiments).

Le 28 octobre 1920, M. Charles CAILLÉ achète le château et 15 ha de terrain pour y implanter de vastes pépinières. En même temps, les jardins du château sont rénovés et magnifiquement entretenus . Les pépinières Charles CAILLÉ sont à cette époque les plus importantes de la région. Fondée en 1780 par Charles CAILLÉ, cette entreprise familiale a été reprise successivement par le fils aîné de trois générations de CAILLÉ, chacun portant le prénom de son père :

  • Charles CAILLÉ = 1780-1825
  • Charles CAILLÉ = 1825-1852
  • Charles CAILLÉ = 1852-1902
  • Charles CAILLÉ = 1902-1941
Les pépinières Charles CAILLÉ, dont les bureaux sont 105, rue du Général Buat, proposent leur production par catalogue pour la vente par correspondance. Le catalogue général d'horticulture et de flori­culture automne-hiver et printemps-été 1934 est ainsi présenté : "A toute époque de l'année, vous vous occupez de vos jardins et c'est avec plaisir que vous vous y délassez et y prenez votre jouissance, respirant l'air pur et embaumé, contemplant l'idéale nature..." Les pépinières CAILLÉ proposent aussi des conseils pour la création et l'entretien des propriétés : "Nous nous permettons de vous dire, Messieurs, que nos conseils professionnels essaieraient de vous aider, tant dans la disposition, le dessin de votre propriété que dans la plantation bien conditionnée visant au prompt et heureux résultat."
Les expéditions se font par chemin de fer ou par bateaux : «Nantes étant un port de commerce très établi et très reconnu pour l'exportation la plus éloignée et la plus prompte des voyages, notre clientèle est bien encouragée à nous confier ses livraisons et à profiter de ses excellents avantages, soit par chemin de fer, soit par bateaux.»

Château de la Rivière Dessin Pierre Artus d'après photo coll, Charles Caillé

En 1941, M. Charles CAILLÉ vend sa propriété à Monsieur KACZOROWSKI, commerçant, rue Racine. Les pépinières sont abandonnées. Le château de la Rivière est dynamité par les Allemands le 12 août 1944. Il fut reconstruit, à la même place, après la guerre mais avec une moindre ampleur. En 1956, M. KACZOROWSKI vend la plus grande partie de ses terres - anciennes pépinières CAILLÉ - pour la création d'un lotissement de pavillons individuels, appelé aujourd'hui "le lotissement de la Rivière".

Témoignage du passé, les bambous rencontrés en parcourant la promenade des Renards sont ceux de la propriété CAILLÉ.