Articles botaniques

Des champignons peu recommandables …

Article Rémi Salvadore
Pourriture alvéolaire provoquée par Ustulina deusta sur un marronnier
©William Moore
Fructifications de Ustulina deusta sur un tilleul du Jardin des plantes
©Rémi Salvadore

Ustulina deusta

Les carpophores sont représentés par une masse noire et rugueuse. La forme asexuée se remarque par des plaques minces, circulaires et grises avec un bord blanc. Ustulina deusta provoque une pourriture alvéolaire à la base du tronc et peut rendre les arbres atteints très dangereux.
Ce rare mais redoutable champignon s'attaque en particulier aux tilleuls et aux marronniers.

Il est peu visible et lorsque vous parvenez à déceler des "croûtes" blanches au collet de l'arbre, commandez au plus vite un diagnostic.
Fructification de Ganoderma lucidum
©Rémi Salvadore
Fructification de Ganoderma lucidum
©William Moore

Ganoderma lucidum

A un chapeau de 5 à 30 cm de large et de 1 à 3 cm d'épaisseur, rouge brun brillant. Il est relié à un pied de 8 à 10 cm de haut, situé sur le côté du chapeau.
Sa chair de couleur brun clair à presque blanchâtre est très coriace. Il provoque une pourriture blanche au niveau du collet des arbres (chênes). Les fructifications "en forme de casquette" sont rouges et luisantes sur le dessus.

Les arbres atteints, en fonction du stade d'avancement de l'attaque, présentent des risques.
Fructification de Ganoderma adspermum sur Quercus rubra
©Rémi Salvadore
Champignon/GanodermaAdspersum2.jpg
©Rémi Salvadore

Ganoderma adspersum

A un chapeau brun foncé à noirâtre avec le bord blanc quand il est actif. Il forme une pourriture blanche du tronc. Les fructifications (carpophores) sont volumineuses et ressemblent à ce que l'on a coutume d'appeler "le Polypore".

Les "chênes américains" sont souvent victimes de ce champignon.
Carpophores de Heterobasidion annosum prélevés sur un Pinus radiata (école du Coudray)
©Rémi Salvadore
Fructification de Heterobasidion annosum
©William Moore

Heterobasidion annosum

A des carpophores qui mesurent de 5 à 20 cm de large, plats, la face supérieure est bosselée, de couleur rouge à brun sombre.
C'est un terrible champignon lignivore, présent sur les résineux (pins, épicéas) souvent sur les racines découvertes, les souches et les arbres vivants, mais également jusqu'à plusieurs mètres de haut sur le tronc (en particulier sur Epicea).
Difficilement détectable, il s'attaque au système racinaire.
Cependant ses fructifications sont parfois visibles au niveau du collet de l'arbre.

Les arbres atteints doivent être diagnostiqués car il peut être responsable de leur chute (ex :un pinus radiata à école du Coudray...).