Plantes aphrodisiaques

Poudre aux yeux ou réalité

Holboellia latifolia

Aphrodite inspiratrice de la passion amoureuse

Aphrodite, la déesse de la beauté de la mythologie grecque, de l’amour et du plaisir, de la fécondité, portait une ceinture merveilleuse, cadeau de mariage de Zeus. Cette pièce de vêtement avait le pouvoir d’agir sur la séduction et de raviver l’amour. Elle était garnie d’objets de charme appelés aphrodisiaques. Les plantes y figuraient en grand nombre.
La déesse Aphrodite inspira la passion amoureuse aux mortels comme aux dieux. Des écrits rapportent que les fleurs poussaient sous ses pieds après son passage.

Vénus déesse latine des jardins et de l’amour

Les Romains ont très vite comparé la divinité grecque à Vénus. De « petite déesse » des jardins, qui n’avait rien à envier à la beauté d’Aphrodite, elle fut promue au rang de personnage important du panthéon.
Vénus, déesse latine de la beauté et de l’amour, symbolise aussi le printemps, saison des amours de la plupart des animaux pendant laquelle la nature renaît.

L’usage des plantes d’amour, une pratique consacrée

L’usage des plantes d’amour, attribuées à Aphrodite et Vénus, a été enseigné et transmis par voie orale et écrite dans toutes les cultures traditionnelles du monde. Cette pratique consacrée est même considérée comme un art exercé avec une exquise délicatesse par les geishas - courtisanes accomplies qui excellent dans tous les arts d’agrément (chant, musique, ikebana, cérémonie du thé).
Dès lors que l’univers des plaisirs se nourrit de celui des croyances et de l’illusion, toute chose est rendue possible.

Des plantes aux pouvoirs fabuleux

En parcourant la littérature, des propriétés étonnantes sont attribuées aux plantes pour stimuler la libido.
Les Vikings utilisaient l’orpin rose (Rhodiola rosea) pour décupler leur force et leur endurance. Par voie de conséquence ils lui attribuaient des vertus aphrodisiaques.
En Inde, la racine d’Ashwagandha ( Withania somnifera) avait la réputation de donner « la force d’un cheval » et d’avoir des effets positifs sur la libido.
En Chine, les empereurs consommaient, en grande quantité, du ginseng pour honorer le mieux possible leurs mille concubines.
En Chine également, selon la tradition, les baies de pinyin (Schisandra chinensis) donnaient un surplus d’énergie aux hommes pour « posséder dix femmes pendant cent nuits ». Une préparation à base de cette plante a été donnée durant des siècles aux jeunes chinois avant leur nuit de noce.
Dans la France médiévale, un ragoût à l’ail assurait aux jeunes gens fougueux des nuits amoureuses sans fin.

Des plantes pour stimuler les sens, éveiller le désir

Aujourd’hui de nombreuses plantes alimentaires conservent leur réputation : l’asperge, le céleri, l’avocat, la banane, les épices
Ne dit-on pas que la truffe aurait des vertus aphrodisiaques, puisqu’elle contiendrait des principes actifs assez proches de la testostérone.
Le chocolat serait également renommé comme aphrodisiaque et euphorisant. Mais voilà, pour espérer atteindre le nivarna il faudrait en consommer plus de 10 kilos.

Dans la mesure où la compétition, la performance, l’endurance ne sont pas les buts recherchés, le meilleur des aphrodisiaques, le moins nocif, demeure sans conteste possible l’imagination.

Recherche bibliographique effectuée par Jean Renaudineau