Patrimoine, Sculptures et fontaines

Sculptures et fontaines

Docteur Ecorchard
Photo : Lucie Cadorel
  • Docteur Ecorchard
  • Hauteur 2,5 m
  • Matériau Bronze
  • Auteur Alain Douillard
  • Un premier buste fut érigé en 1892, mais durant la Deuxième Guerre mondiale, il fut enlevé et fondu par les Allemands. En 1981, la Ville de Nantes décide le remplacement du buste. à l'occasion du centième anniversaire de la mort du Dr Ecorchard. Cette copie est l'oeuvre du sculpteur Alain Douillard.
  • Jean-Marie Ecorchard est né le 7 Février 1809, second d'une famille de 12 ou 13 enfants, de père cultivateur. Le jeune Jean-Marie était très doué. Grâce à l'amitié et au soutien de son instituteur de Guipry, il parvint à entrer à l'université de Rennes. Il vécut en organisant des leçons, enseignant le soir ce qu'il avait appris le jour aux autres étudiants. Il quitte ensuite Rennes pour finir ses études de médecine à Paris et suivre les cours de botanique du célèbre De Candolle (Augustin Pyrame, botaniste suisse, grand descripteur et classificateur du monde végétal). Il sort premier de sa promotion en médecine comme en botanique. Il s'installe à Nantes où attiré par les Sciences, il accepte le poste de professeur de Botanique. A la suite du décès d'Hectot, directeur du Jardin des Plantes, son goût prononcé pour la botanique l'engage à accepter le 30 Mai 1836 la direction du Jardin des Plantes que lui propose Ferdinand Favre, le maire. Le jardin à l'époque n'avait que quelques carrés en cultures fruitières et médicinales et sur une petite partie de la surface actuelle. Ecorchard réussit à convaincre Ferdinand Favre de réaliser un grand jardin, lieu de promenade et d'activités scientifiques. Pour Ecorchard, l'objectif pédagogique est essentiel : le nouveau Jardin des Plantes doit devenir un jardin d'écoles, école de botanique, d'horticulture et de paysages. Le terrain était plat, marécageux, boisé et brousailleux. Il fallut faire d'immenses travaux, créer une montagne artificielle , réaliser les réseaux et enfin planter. Après sept ans d'effort, le 9 Avril 1853, le jardin fut ouvert au public: il y eut une foule telle qu'il fallut ensuite élargir les allées. Piqué par une vipère au cours d'une herborisation avec ses élèves, Jean-Marie Ecorchard meurt quelques mois plus tard, le 17 décembre 1882. Réalisé grâce à une souscription, le buste d'Ecorchard est modelé par Charles Lebourg, coulé à la Fonderie Voruz et inauguré le 4 Juin 1893. Comme beaucoup d'oeuvres de bronze, celle-ci disparaît pendant la dernière guerre. Il faut attendre 1982, à l'occasion du centenaire de la mort d'Ecorchard, pour qu'une copie soit réalisée par le sculpteur Alain Douillard.
  • Jardin des Plantes, Le buste de Jean Marie Ecorchard se situe à droite de l'entrée principale (rue Stanislas Baudry), face à la statue de Jules Verne.