Patrimoine, Sculptures et fontaines

L'art statuaire Personnalités et commémorations

Art statuaire
  • Les grandes personnalités
  • Les grands militaires
  • Le général CambronneGénéral Cambronne, héros militaires national, est né à Nantes en 1770. Il combattit aux côtés de Napoléon et s'illustra à la bataille de Waterloo où, sommé de se rendre, il répliqua par ces mots célèbres: " La garde meurt mais ne se rend pas ", et peut-être encore plus vertement par " M…. !". Après sa mort en 1842, la Municipalité décide de lui ériger une statue qui verra le jour en 1848 à la veille de la Révolution populaire. Moins connu au niveau national, le Général MellinetGénéral Mellinet, d'origine nantaise, fut un grand militaire, fervent défenseur de Napoléon III. Bibliophile et passionné de musique, il œuvra pour le développement artistique et littéraire de Nantes. Il fut élu sénateur de Loire-Inférieure en 1876. Le Colonel Villebois Mareuil ( 1847-1900)Colonel Villebois Mareuil dont la statue se dresse dans le square de la Bourse participa à la guerre franco- prussienne de 1870. Son courage et son patriotisme lui valurent la Légion d'Honneur.
    Inscrites dans la tradition iconographique du XIXème siècle, ces œuvres illustrent la volonté d'exalter le patriotisme et l'esprit de défense nationale.
  • Les hommes de sciences
  • Au XIXème siècle, ère des Révolutions industrielles, la Ville affirme sa foi dans le progrès humain, en rendant hommage aux scientifiques nantais. Soucieuse du bien-être de ses administrés, la Municipalité s'intéresse particulièrement aux travaux des médecins et hygiénistes de cette époque.
    Le Docteur Ecorchard ( 1809-1882)Docteur Ecorchard, célèbre botaniste, devint directeur du Jardin des Plantes en 1836. Il transforma peu à peu ce jardin botanique en un grand jardin, lieu de recherche mais aussi de promenade, ouvert au public en 1853. Le Docteur Ange GuépinDocteur Ange Guépin, grand médecin nantais , créa la première clinique ophtalmologique à Nantes. Ces études épidémiologiques alertèrent les autorités sur la nécessité d'améliorer la salubrité des logements et les conditions de vie des classes populaires. Ce fervent républicain prit une part active à la vie politique locale. Il fut élu député en 1869 et participa à la proclamation de la IIIème République.
  • Les hommes de lettres
  • La notoriété de la Cité se mesure au talent de ses artistes et hommes de lettres. Jules VerneJules Verne, né à Nantes en 1828, quitta sa ville natale en 1848. Il commença une brillante carrière d'écrivain en faisant publier Cinq semaines en ballon qui fut un de ses succès mondiaux. La collection des Voyages extraordinaires compte de nombreux titres dont les plus célèbres sont le Tour du Monde en 80 jours, Voyage au centre de la terre, l'Ile Mystérieuse… L'auteur mourut en 1905 à Amiens. Elisa Mercoeur ( 1809- 1835)Elisa Mercoeur, enfant trouvée, enfant prodige, écrit sa première nouvelle à 11 ans. Admirée de Châteaubriand et de Lamartine, elle fût la première femme admise à la Société Académique.
Art statuaire
  • Les monuments commémoratifs
  • La colonne de louis XVI.
  • La colonne de Louis XVIcolonne de Louis XVI constitue un des rares exemples encore conservés en France. Le premier projet fut imaginé par Crucy en 1789 alors que le roi était désigné par l'Assemblée constituante " Roi des Français ". La colonne devait symboliser la Nation, véritable fondement des nouvelles institutions, tandis que l'effigie du roi faisait référence à la monarchie. Seule la colonne fut érigée. Mais le reste du programme fut abandonné, suite à la proclamation de la République et à l'exécution du roi. Il fallut attendre la période de la Restauration pour que sa réalisation soit remise à l'ordre du jour. Celle-ci est inaugurée en 1823 par la Duchesse de Berry, mère du prétendant au trône.
    On peut s'étonner que cet ensemble sculpté ait été conservé sans dommage malgré les aléas politiques. Symbole monarchiste par ses références au pouvoir royal, mais aussi symbole républicain par ses références à la Nation , la place Louis XVI devint un lieu de rassemblement investi tantôt par les " Blancs ", tantôt par les " Bleus ".
  • Les monuments aux morts
  • A la fin du XIXème siècle , de nouveaux monuments commémoratifs voient le jour : les monuments aux morts. Ils expriment les vertus patriotiques et guerrières de la nation. Ils sont aussi le symbole de la liberté et de la lutte contre l'oppression inscrites dans la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen. Les premiers monuments aux morts sont l'œuvre de la Troisième République. A Nantes, le monument en hommage aux victimes de la guerre franco-prussiennevictimes de la guerre franco-prussienne est inauguré en 1897, à un moment où la France aspire à la revanche contre l'Allemagne. L'hommage aux événements de 1870 qui mirent fin à l'Empire, est aussi pour la jeune République un moyen d'asseoir sa légitimité .
    Les Tables MémorialesTables Mémoriales situées au Nord du cours Saint-André célèbrent la mémoire des victimes de la Première Guerre mondiale. Face aux monument, fut inaugurée en 1927 la statue de la Délivrancela statue de la Délivrance, allégorie de la Victoire représentée sous les traits d'une femme nue bras levés au ciel. La nudité de cette femme suscita de telles réactions d'hostilité que la municipalité retira la statue de la vue des passants . Enfin, en 1987, cette œuvre fut restaurée et réinstallée dans l'espace public devant l'Hôtel de Région.
    Avec la Seconde Guerre mondiale, les monuments commémoratifs se multiplient. Ils ne concernent pas seulement les soldats morts aux combat, mais rendent aussi hommage aux civils victimes du conflit. Plusieurs plaques commémoratives jalonnent les rues de la ville. Mais le monument le plus significatif se situe cours des Cinquante Otagescours des Cinquante Otages . Ce monument fait référence aux victimes des représailles allemandes perpétrées après l'assassinat du commandant Hotz en 1941. Le 22 octobre 1941, quarante-huit otages issus de la Résistance furent exécutés à Nantes, Châteaubriant et au Mont- Valérien.