Patrimoine

Glacière du Grand Blottereau

Glacière vue en coupe Glacière du Grand Blottereau
Bien qu'on ne connaisse pas de document relatif à sa construction, on peut penser que la glacière du Grand Blottereau date de la fin du XVIIIème siècle. Ce type de "fabrique" était courant à proximité des châteaux de l'époque mais bien peu ont résisté aux outrages du temps et celle ci, par son état de conservation exceptionnel, constitue un des plus remarquables de la région. On peut en voir une autre, au parc de la Garenne Lemot à proximité de Clisson.
Le Moyen-Age dont on a trop souvent dénoncé à tort l'obscurantisme n'ignorait rien de la conservation de la nourriture. De grands puits étaient creusés à cet effet dans les châteaux forts et après les avoir remplis de glace, on y entreposait, poissons, gibier et quartiers de viandes. Ce n'est qu'occasionnellement " hors saison" lorsqu'elles étaient vides que ces glacières servirent de prisons, ce qui étaya le mythe des oubliettes si chères aux romanciers.
A partir du XVIIIême siècle, les règles de construction et d'utilisation des glacières sont codifiées et figurent dans différents traités d'art des jardins.
La glacière doit être implantée dans un endroit ombragé, à l'abri des rayons directs du soleil. Lors du creusement de la cuve, il faut prévoir un puisard ou un touc destiné à évacuer les eaux de fonte de la glace. Les parois extérieures sont très épaisses (un mètre au moins) et souvent butées avec le remblai issu du creusement. La couverture en voûte prolonge les murs, l'étanchéité est assurée par un toit d'ardoises ou de tuiles.
On accède à la glacière par un sas limitant la pénétration de l'air chaud. La glace était ramassée sur les pièces d'eau pendant les périodes de gel par plaques de 5 à 7 cm d'épaisseur et entassée au fond de la glacière sur un plancher de bois permettant l'évacuation de eaux de fonte par le puisard. Par ailleurs, on séparait la glace de la paroi par une couche de branchages de façon à parfaire l'isolation. Les blocs et les différentes couches étaient soudés entre-eux par arrosage de façon à former une masse aussi compacte que possible.
La glacière avait pour but de conserver jusque pendant l'été la glace destinée à rafraîchir les boissons et à confectionner les sorbets, mais aussi de conserver les denrées périssables. Aussi, pendant le remplissage de la glacière, aménageait-on un certain nombre de cavités constituant autant de compartiments de stockage.

A toutes ces règles, s'ajoutaient les recommandations quant à l'utilisation de la glacière. On préconisait de n'y entrer qu'aux heures fraîches, après le coucher du soleil et, surtout, de bien prendre soin de fermer la première porte avant de pénétrer dans la glacière proprement dite.