Jardin projets

Un jardin tropical pour l'Arbre Aux Hérons

Affiche vue imaginaire de l'Arbre Aux Hérons
© Stephan Mutaner

L'ancienne friche industrielle du Bas-Chantenay va être transformée en un " jardin extraordinaire " qui accueillera la nouvelle création des Machines de l'île : un arbre monumental culminant à 40 mètres de haut face à la Loire, et d'où l'on pourra s'envoler à dos de hérons !

Située en contrebas du musée Jules Verne et d'un des plus beaux points de vue de la ville, la carrière Misery, ancienne carrière de granit, offre un amphithéâtre naturel unique avec ses hautes falaises et la végétation qui a colonisé les lieux depuis la fermeture des brasseries de la Meuse en 1985. Un site idéal pour planter l'Arbre aux hérons, architecture monumentale de 40 mètres de hauteur et 50 mètres d'envergure, capable d'accueillir 450 personnes sur ses 22 banches !

Situation de la carrière Miséry

Visible en maquette dans la Galerie des Machines, l'Arbre aux hérons est une structure métallique de près de 2000 tonnes d'acier - l'équivalent d'un cargo ! - ponctuée de passerelles et de belvédères. De branche en branche, sur un parcours de près d'un kilomètre, les visiteurs pourront y découvrir d'étonnants jardins suspendus, mais aussi des insectes mécaniques. Au sommet de l'arbre, on pourra même embarquer sous les ailes de deux hérons géants pour un vol de quelques minutes dans le ciel de Nantes. Panorama imprenable sur la ville, la Loire, l'île de Nantes et le Bas-Chantenay !

  Vue imaginaire depuis l'une des branches de l'Arbre aux Hérons Vue imaginaire depuis l'une des branches de l'Arbre aux Hérons / © Muntaner

   Un des hérons Un des hérons / © Soignon

   Dessin du projet de l'arbre aux hérons Dessin du projet de l'arbre aux hérons / © Delarozière

   La chenille La chenille / © Soignon

   La plante carnivore La plante carnivore / © Soignon

   La plante carnivore La plante carnivore / © Soignon

< > 5 images

Tout autour de l'Arbre, "un jardin extraordinaire" sera aménagé sur le site. Le climat particulier de la carrière, protégée des vents d'Ouest et réchauffée par ses hautes falaises, permettra en effet d'y faire pousser des végétaux exceptionnels. Par endroits, le site, en friche depuis plus de 15 ans, a déjà des allures de forêt tropicale. On y trouve une cascade, un laurier géant et même une grotte sortie d'un roman de Jules Verne !

Cet écrin de verdure, aussi grand que 5 terrains de football, "sera le point de départ de trois parcours sur le Bas-Chantenay" : "Le parcours du coteau va connecter les parcs du quartier à partir du square Schwob. Le parcours de la plaine va réinventer la rue des Usines. Le parcours de la Loire, enfin, se développera au rythme des cales, de la carrière Miséry jusqu'à Roche Maurice pour multiplier les accès et les vues sur le fleuve."