Parcs et jardins

Construction de la fontaine

Coupe de la fontaine située en haut de la montagne
© Seve - Coupe de la fontaine située en haut de la montagne
  • En 1856, Ecorchard fait réaliser la "fontaine", cet ornement majeur et méconnu de la montagne. Pour le public, seules apparaissent les deux cascades dévalant de la montagne ; la plus petite se prolonge dans un vallon consacré aux primevères, la plus importante à l'Ouest rejoint le grand bassin. Techniquement, la fontaine est constituée par un important dispositif hydraulique enterré au sommet du monticule et produisant des variations de débit allant du simple filet d'eau au bouillonnement écumant. Cet effet qui serait résolu aujourd'hui par une série de vannes plus ou moins complexes fonctionne sans aucune pièce en mouvement par le simple jeu de siphons s'amorçant automatiquement. L'ensemble est si fiable qu'il fonctionne depuis 130 ans sans autre entretien que quelques curages. La "machinerie" mise en place en 1859 est alimentée par un simple tuyau de 40 mm de diamètre.
Loges souterraines de la fontaine

© Seve - Loges souterraines de la fontaine>
  • Ecorchard décrit l'installation avec son enthousiasme habituel lors de son discours pour l'inauguration du jardin "grâce à un crédit additionnel et spécial que vous avez affecté à l'Etablissement du service des Eaux, nous avons installé dans le monticule des sources qui font jaillir et courir l'eau à leur gré, les unes par intermittence, les autres par accès rémittents* ou subintrants*. Ces jeux de la science inaugurés à Nantes aujourd'hui pour la première fois en France, outre l'avantage de recréer pour ceux qui les aiment les murmures des eaux, auront aussi celui non moins précieux de rafraIchir, d'assainir l'atmosphère du jardin et d'aérer les eaux de ses lacs. Peut-être aussi ces effets d'eau piqueront-ils la curiosité des hommes studieux qui aiment à se rendre compte des moindres phénomènes surtout lorsque, comme ceux-ci, ils sont nouveaux et imitent la nature".
Flux rémittent (petit débit) Flux subintrant (gros débit)

© Seve - Flux rémittent (petit débit) - Flux subintrant (gros débit)
  • * rémittent : qui diminue d'intensité par intervalle.
    * subintrant : se dit d'un flux lorsque l'accès nouveau commence avant la fin du précédent.