Parcs et jardins

Jardin des plantes, l'école de botanique

Graines récoltées
Ecorchard avait tenu à privilégier le rôle éducatif de son jardin et l'avait conçu comme une série d'écoles : école de fruitier, école forestière, école de paysage, école de botanique. Si ces trois premières structures ont disparu , l'école de botanique persiste encore et par sa présentation systématique, assure la pérennité de cette science enseignée déjà au jardin des Apothicaires.
Aujourd'hui, l'école de botanique s'organise autour de plusieurs missions

* Conservatoire de la flore de l'Ouest.


L'Ouest botanique est riche de 1.736 espèces végétales différentes dont 1.500 sont présentées au Jardin de Nantes, complétées par 1800 planches d'herbier, privilégiant aussi bien celles qui sont significatives sur le plan systématique que celles qui sont rares et en voie de disparition.

* Reconstitution de biotopes caractéristiques.


Un biotope est la résultante d'un ensemble de facteurs pédologiques et climatiques permettant ou favorisant l'implantation et le développement d'une gamme de végétaux liés par des besoins communs ou dépendant les uns des autres. Ce type de présentation rompant avec la disposition systématique permet au public de bien apprécier les interactions des plantes entre-elles et avec leur milieu, ainsi que l'évolution dans le temps des groupements végétaux.

* Présentation de plantes médicinales et toxiques.


Destinées en priorité aux étudiants en médecine, aux futurs apothicaires mais aussi aux vétérinaires.

* Herborisations


Nécessaires pour compléter ou renouveler l'herbier, elle assure par ailleurs le recensement des stations des plantes protégées, se réservant d'intervenir chaque fois que des mesures conservatoires s'imposent. Enfin, les herborisations sont l'occasion de récolter des graines qui serviront à l'élaboration du catalogue (Index Seminum) que le jardin botanique propose à ses homologues du monde entier. Le jardin entretient des relations suivies avec 750 correspondants du réseau international des jardins botaniques. Chaque année, la graineterie expédie plus de 8.000 sachets de graines, et, en retour, les graines de quelques 3.500 espèces nouvelles sont récupérées, elles seront étudiées dans les carrés expérimentaux et, si leurs caractéristiques sont intéressantes, pourront enrichir les collections de la ville.
Après chaque récolte, nous procédons à l'identification des lots puis au séchage à l'air ambiant après les avoir tamisés. Une étape très importante qui nécessite l'emploi du pilon afin d'écraser les enveloppes des graines. Quant au tamisage, il assure la séparation des semences des parois du fruit de la graine". Puis c'est la mise sous enveloppe du lot ainsi traité et déshydraté. Étiqueté et classé, il peut rejoindre la collection de la graineterie qui contribue à toute la richesse et la diversité végétale du jardin botanique de Nantes. Elle est d'ailleurs consignée dans un index riche de 1 400 espèces, remis à jour chaque année et dont la première édition date de 1843 !

* Plantes annuelles ou bisannuelles


Les plantes annuelles ou bisannuelles, suivant la saison, destinées à la décoration des massifs floraux de l'ensemble de la ville sont présentées sous forme de carrés témoins.

* Pollinarium


Ce jardin créé en 2003 avec la Drass et l'association Aérocap, est consacré à la prévention des allergies polliniques. Il permet de suivre quotidiennement la floraison de 19 espèces locales et de définir le début d'émission du pollen. Les données sont consultables sur www.pays-de-la-loire.sante.gouv.fr

* Cours de botanique


La Ville de Nantes a relancé depuis 1999 les cours de botanique tels qu’ils existaient autrefois, en complétant la physiologie et la systématique destinées à la connaissance de la plante par l’écologie et la phytosociologie propres à expliquer les relations entre les plantes et leur milieu.