Information

Politiques publiques et orientations stratégiques

L’environnement est au coeur des politiques publiques concernant le SEVE.

Le SEVE a diversifié ses pratiques : il passe de la logique des années 1970 tournées vers l’embellissement et le fleurissement à une logique intégrant les normes environnementales, dans une logique d’appropriation des espaces verts par les usagers (participation citoyenne…). L’espace vert devient un lieu de vie à part entière où se croisent différentes catégories de population.
L’offre que propose la Ville en espaces verts s’accroît. Par ailleurs, la demande des usagers en manifestations événementielles augmente également.
  • -> en 2014 : 37m² d’espaces verts par habitant.
La Ville doit son titre de « Capitale Verte Européenne » à de nombreuses actions en faveur de la biodiversité, la politique « ZéroPhyto », le Label EcoJardin, le développement des actions de sensibilisation auprès du public, la multiplication des événements autour de l’environnement (Folies des Plantes, Floralies, Nocturnes du Jardin des Plantes…).
Les différents métiers du SEVE, en particulier les métiers des espaces verts ont connu une forte mutation en raison de la politique de la Ville de Nantes en matière d’environnement. Le « ZéroPhyto » impacte les pratiques métiers et notamment le temps dédié au désherbage manuel. Les agents sont plus confrontés aux questionnements du public intéressé par la politique en matière d’environnement.
Parallèlement, le nombre de surfaces entretenues par le SEVE s’accroît de façon significative :
  • en 2010 le SEVE se voit confier l’entretien des espaces verts des cités d’habitat social.
  • -> en 30 ans les surfaces à entretenir ont presque triplé
  • -> de 400 Ha en 1980 à 1 050 Ha en 2014.
  • cependant les effectifs restent sensiblement constants
  • -> 450 agents en 1980 contre 471 agents en 2014 et 479 en 2015