Les animaux de la ferme

Les connaissez-vous ?

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
  • oie de race Blanche du Poitou

  • C’est une oie de taille moyenne, qui pèse de 4 à 5 kg. Le jars est toujours blanc alors que l’oie est grise et blanche. L’oie pond en moyenne 15 à 20 oeufs de 120 g par an. Cette race est actuellement menacée de disparition. L’ancêtre sauvage des différentes races d’oie domestique est l’oie cendrée.
  • canard

  • Le canard de barbarie, originaire d’Amérique du Sud, représente plus de 80% de la production française. Les autres races élevées pour la consommation ont comme ancêtre le canard colvert. L’une de ces races , le canard de Challans ou nantais est né dans le marais breton en Vendée. Autrefois renommé dans toute la France, le canard nantais est aujourd’hui menacé de disparition.
  • pigeon de race Texan

  • Le pigeon est domestiqué depuis l’antiquité. Les romains construisaient déjà des tours pour son élevage. De très nombreuses races ont été créées, pour la consommation ou pour l’ornement. Elevé pour sa viande, le texan est une des 400 races reconnues actuellement. Le bec du mâle est clair tandis que celui de la femelle est foncé.
  • poule de race Gauloise dorée

  • Cette race colorée est l’image de notre emblème national, le coq gaulois. C’est aussi celle qui ressemble le plus au coq sauvage asiatique, le Bankiva, ancêtre de toutes les races domestiques. Les longues plumes noires en faucille de la queue et le plumage orangé du cou et du dos caractérisent le coq. Le plumage de la poule, beige-orangé marqué de noir, est plus discret.
  • poule de race Noire de Challans

  • Cette race de poule rustique, créée au XIXème siècle entre Machecoul et Challans, était réputée pour la qualité de sa chair. Le coq est plus grand que la poule mais tous deux ont un corps puissant et robuste. Le plumage est noir avec des reflets verts, plus abondants chez le coq. Elle est aujourd’hui menacée de disparition.
  • dindon

  • Ce gros oiseau originaire d’Amérique a été apporté en Europe au début du XVIème siècle. Elévé pour sa viande, il peut peser jusqu’à 13kg. Le mâle est plus grand et plus coloré que la femelle et sa tête est ornée d’une caroncule de chair rouge. Pour séduire la femelle il déploie sa queue en éventail et gonfle son plumage.
  • pintade

  • Cet oiseau qui vit encore à l’état sauvage en Afrique était déjà élevé par les Romains. Son corps compact est couvert d’un plumage gris ponctué de points blancs. Sa tête déplumée à la peau bleutée est surmontée d’une crête cornée. Le mâle est légérement plus petit que la femelle. La France et le premier producteur mondial de pintade.
  • chèvre de race Poitevine

  • Ses poils bruns foncés sont demi-longs sur le dos et les cuisses. La face intérieure des membres, le dessous du ventre et de la queue sont blancs. Une raie blanche marque chaque côté de la tête. Originaire du pays Mellois, aux sources de la Sèvre Niortaise, la chèvre Poitevine produit environ 700 kg de lait par an. Ce lait est principalement utilisé pour la fabrication de fromage.
  • bouc de race Poitevine

  • Plus grand que la femelle, le bouc atteint 80 cm au garrot et pèse environ 70 kg. Les deux sexes peuvent porter ou non des cornes, des pampilles et barbiches. Menacée de disparition il y a quelques décennies, cette race bénéficie d’un programme de sauvegarde et compte aujourd’hui 2700 individus.
  • vache de race Nantaise

  • Son poids moyen est d’environ 600 kg. Elle possède une robe froment avec des cernes blancs autour des yeux et des cornes en forme de lyre. Elle est élevée comme animal de trait, pour sa viande ou son lait. Cette race a failli disparaître mais un programme de sauvegarde, débuté en 1986 a permis d’atteindre un cheptel de 400 animaux actuellement.
  • vache de race Highland Cattle

  • Originaire d'Ecosse, cette race serait une des plus proches de l'Auroch, bovidé préhistorique disparu d'Europe au début du XVII eme siècle. A l'âge adulte, la femelle pèse entre 400 et 600 kg. Ses principales qualités sont sa robustesse et sa très grande rusticité.
  • mouton de race Belle Ile

  • Prolifique, la brebis peut donner naissance à des portées de 2 à 4 agneaux. C’est une bonne laitière mais elle est principalement élevée pour sa viande ainsi que pour sa laine fine et serrée. La couleur du pelage est variée : blanc, gris, noire, ou tachetée. Malgré un programme de sauvegarde cette race reste menacée avec seulement 160 brebis actuellement.
  • bélier de race Belle-Ile

  • Le bélier de race Belle-Ile ne porte pas de cornes. Il pèse en moyenne 65 kg et mesure 61 cm au garrot. Retrouvée sur Belle-Ile en 1985 cette race a failli disparaître totalement mais grâce à l’action des associations de sauvegarde et de l’école vétérinaire de Nantes elle est aujourd’hui en train d’augmenter ses effectifs.
  • lapin de race Blanc de Vendée

  • Ce lapin de taille moyenne pèse de 3 à 4 kg. Il se distingue des autres races albinos par ses oreilles. Elles sont bien serrées à la base et se terminent en pointe. Sa fourrure entièrement blanche est très serrée et de bonne qualité. Il est également recherché pour sa viande. C’est une race à très faible effectif.
  • lapin de race Fauve de Bourgogne

  • Comme tous les lapins, il descend du lapin de garenne, domestiqué à partir du Moyen-Age. La race fauve de bourgogne a été mise au point par les éleveurs au XIXème siècle dans les fermes bourguignonnes et compte actuellement environ 9000 individus. Ces lapins massifs pèsent de 4kg à 4,5kg. Ils sont élevés pour leur fourrure fauve et leur viande.
  • porc de race Blanc de l’Ouest

  • Ce porc se reconnaît à ses oreilles retombantes qui couvrent les yeux et à sa peau uniformément rose parsemée de longs poils blancs. Il est bien adapté à l’élevage de plein air. Sa viande de bonne qualité est principalement utilisée en charcuterie cuite. Comptant aujourd’hui moins de 200 animaux, cette race d’origine celtique est menacée de disparition.
  • âne de race Normand

  • Originaire d’Afrique, l’âne est domestiqué depuis plus de 6000 ans et était dèjà utilisé par les égyptiens. L’âne normand est né dans les petites exploitations agricoles de Normandie. Sa robe est baie ou chocolat, marquée par une bande cruciale foncée sur le dos. Il mesure 1,10m à 1,25m. Son effectif est passé de 400 000 à la fin du XIXème siècle à moins de 1000 aujourd’hui.
  • cheval de race Trait Breton

  • Ce cheval puissant et rustique pèse de 750 à 900 kg. Il est utilisé pour l’attelage, pour les travaux agricoles, ou élévé pour sa viande. Né en Bretagne, il est aujourd’hui élevé en France et à l’étranger. Avec 15000 individus, c’est la race lourde française qui possède l’effectif le plus important.
  • abeilles

  • L'abeille est un des rares insectes domestiqués.
    La ferme de la chantrerie dispose de plusieurs ruches. L'une d'elle installée dans la miellerie permet de voir les abeilles à l'intérieur de la ruche.