Les animaux de la ferme

Au travail

Des vaches écossaises remplacent le girobroyeur

L'abandon du pacage des 20 ha de prairies inondables depuis de nombreuses années, posait problème du point de vue écologique.
Exceptés quelques prés pâturés par des chevaux, les prairies n'étaient plus fauchées et entretenues par girobroyage.
Il est vrai que le ramassage du foin pouvait être contrarié du fait de l'effet des marées sur le niveau de la Sèvre. Le foin produit était jugé de mauvaise qualité par les exploitants agricoles des environs. Enfin, les bottes de foin ont pu parfois être vandalisées.
Le problème du girobroyage est qu'il laisse sur place la masse végétale, avec pour conséquence un enrichissement du sol, il n'y a plus d'exportation et une évolution à terme de la végétation au détriment des espèces très caractéristiques adaptées aux prairies inondables.
Le Seve a donc décidé l'embauche d'agents auxilliaires afin de gérer le site de façon naturelle et ce sont d'abord trois vaches de race Highland Cattle en 2003, un mâle et deux femelles qui ont investi les prairies de Sèvre.
  • Prairie de Sèvre
  • Vache de race nantaise
  • Highland
  • Highland
Ayant particulièrement bien rempli leur mission, elles ont été rejointes par plusieurs collègues et sont aujourd'hui cinq écossaises et quatre employées à brouter sans relache les prairies de Sèvre ainsi que celles du Pré Gauchet, un autre site d'intervention, marais urbain appelé aussi Petite Amazonie.

Un trait breton à la chantrerie


En 2006, le Seve a acquis, Princesse, une jument de trait bretonne.
Elle intervient au Parc de la Chantrerie et assure entre autres le ramassage des corbeilles à papier du parc. Il lui arrive aussi lors de manifestations dans les parcs de promener, petits et grands, dans sa charette.
Elle a été utilisée pour des travaux de débardage dans la forêt du Gavre : Après avoir été coupés, les arbres doivent être transportés à un endroit accessible où un camion pourra les charger afin de les transporter. Cette opération est réalisée aujourd'hui par de gros tracteurs qui occasionnent d'importants dégâts au sol, un problème pour la régénérescence. Les chevaux comme Princesse savent se faufiler entre les arbres en limitant les dégâts. Ils sont donc un allié précieux pour les sites escarpés ou sensibles.

  • Débardage forêt du Gâvre
  • Débardage forêt du Gâvre
  • Débardage forêt du Gâvre
  • Débardage forêt du Gâvre

Le cheval est aussi utilisé dans d'autres villes :
Paris - trois traits ardennais assure dans le Bois de Vincennes, débardage, hersage des pistes cavalières et arrosage
Lyon - un cheval au parc de la tête d'or effectue débardage, ramassage des feuilles et arrosage.
Beauvais, Trouville Saint Pierre des Dives - un cheval contribue au tri sélectif.
Brest - innove avec un service de transport nommé Equibus.

Il existe depuis 2000, un Congrès national des chevaux territoriaux, afin de faire partager les expériences de chacun dans l'utilisation du cheval de trait au sein de nos collectivités.