Environnement

Gestion différenciée

La ville n’est pas un désert biologique.

Ceci vaut autant pour la nature «cultivée» que pour la nature «spontanée». Il ne s’agit pas de laisser pousser n’importe quoi n’importe où. La ville est aussi un ensemble de biotopes : la diversité de sa végétation, mais également de sa faune, son sous-sol, ses caractéristiques physiques et chimiques, ses eaux, son relief, son climat sans oublier l’homme comme partie intrinsèque des écosystèmes de la ville, donnent vie à notre espace urbain qu’on ne saurait résumer à du béton et du bitume. Il nous faut admettre que la ville comporte sa part de nature «sauvage», en harmonie avec celle que nous cultivons.

La ville n’est plus antinomique avec la nature, y compris la nature spontanée. Cependant, elle a ses impératifs qui appellent une gestion raisonnée du patrimoine naturel.

La ville de Nantes s’est dotée d’un plan de végétalisation, en créant des continuités vertes, en adoptant des techniques d’entretien plus douces, en augmentant et en diversifiant les espaces verts. La gestion de ces espaces verts appelle une gestion différenciée, en application depuis plus de 20 ans sur la ville de Nantes.

Cette gestion différenciée dite optimisée à Nantes, comporte à la fois des objectifs environnementaux de diminution des intrants, dont un engagement « vers zéro pesticide », un recyclage maximum, voire une réduction des déchets verts et une réduction des énergies (plan mobilité des agents), une réduction de la consommation de l’eau, et la prise en compte de la biodiversité tout en favorisant la fréquentation et la diversité des usages, en fonction des sites… Les codes de gestion sont complétés par des plans de gestion sur les sites plus complexes gérés par des équipes multiples. Ils intègrent les notions de diagnostic paysager, fréquentation, gestion actuelle et améliorations proposées vis-à-vis de la biodiversité…

Depuis 2013, une éco labellisation a été obtenue pour le parc des Oblates et ainsi que les cimetières de Toutes aides et de la Chauvinière.