Arbres

Fiches descriptives

dessin Cyprès chauve
Dessin R.Jancel
  • Identité
  • Taxodium distichum Cyprès chauve
  • Louisiane

  • Signes distinctifs
  • Arbre à port colonnaire. Le tronc est élargi à la base. Autour de l'arbre, on peut observer des excroissances de racines atteignant parfois 80 cm de haut. Ces organes sont appelés pneumatophores. Ils permettent des échanges gazeux au niveau des racines. L'écorce brun-grisâtre est mince et fibreuse. Les feuilles sont caduques, linéaires, de couleur vert clair et paraissent disposées en deux rangées le long des rameaux. A l'automne, le feuillage jaunit puis se colore en roux avant de tomber (à noter que les extrémités des rameaux se détachent en même temps que les feuilles). Les fruits sont des strobiles ovoïdes à l'extrémité des rameaux.

  • Anecdotes
  • Les Cyprès chauves sont des plantes de marécage, ce qui justifie leurs pneumatophores. Ils sont particulièrement adaptés au boisement des terrains humides. Le Cyprès chauve se plait dans notre région puisqu'il est naturalisé dans les plaines de Mazerolles où il se reproduit spontanément. On définit souvent les Conifères comme des arbres résineux. Le Cyprès chauve fait exception à la règle : son bois ne possède pas de canaux résinifères. On connaît une autre espèce de Taxodium : le taxodium mucronatum, dont un exemplaire situé à Santa-Maria Del Tule au Mexique, et âgé de plus de 4 000ans, aurait un tronc d'une circonférence de plus de 34 mètres !