Arbres

Fiches descriptives

dessin Pin maritime
Dessin R.Jancel

    Identité

  • Pinus pinaster Pin maritime
  • Portugal

  • Signes distinctifs

  • Port irrégulier - Tronc souvent tordu. L'écorce est épaisse, rougeâtre et profondément crevassée. Les feuilles sont des aiguilles groupées par deux dans une gaine (L=15 à 20cm) Les fleurs mâles, situées à l'extrémité du rameau de l'année précédente, sont très nombreuses et produisent un abondant pollen. Les fleurs femelles apparaissent à l'extrémité de la pousse de l'année et sont en général verticillées par 3 ou 5. Les fruits sont des cônes (L=10 à 20 cm) à écailles saillantes, ornées en outre d'un mucron pointu (maturité en 3 ans). Chaque écaille abrite deux graines prolongées par une aile membraneuse.

  • Anecdotes

  • Dans la région des Landes le Pin maritime fait l'objet d'une culture intense, la forêt est méthodiquement exploitée pour son bois, pour l'oléorésine récoltée sur les troncs (Térébenthine de Bordeaux) et les produits dérivés (essence de térébenthine, colophane, goudrons, etc.). L'abondance du pollen au printemps (50 kg à hectare) provoque parfois des "pluies de soufre" ; celles-ci autrefois effrayaient nos ancêtres, qui leur attribuaient une origine diabolique. Le tronc du Pin était apprécié comme poteau de boisage dans les mines, car dans les galeries instables, le bois craquait bien avant d'avoir atteint son seuil de rupture, ce qui constituait un précieux avertissement. Les cendres du bois de Pin sont utilisées pour préparer certaines lessives (type Saint-Marc). Le Pinus sylvestris l., Pin Sylvestre ou Pin rouge du Nord, est également un Pin à 2 feuilles dont le bois à la même utilisation que celui du Pin maritime mais qui fournit en outre la majeure partie du goudron végétal . Comme Pin à 2 feuilles citons encore le Pinus pinea L. , Pin parasol ou Pin pignon dont les cônes mûrissent en 3 ans et fournissent de grosses graines délicatement parfumées, comestibles fraîches, comme le sont d'ailleurs les graines des autres pins.