Arbres

Fiches descriptives

dessin Mélèze d'Europe
Dessin R.Jancel

    Identité

  • LARIX decidua Mélèze d'Europe
  • Indigène région montagneuses

  • Signes distinctifs

  • Le Mélèze a un port pyramidal rappelant le Cèdre à l'état jeune. L'écorce des rameaux est gris jaunâtre. Les feuilles sont caduques, ce sont des aiguilles disposées comme celles du Cèdre, mais de texture plus molle. Vert tendre au printemps, elles prennent une chaude couleur dorée à l'automne. Les fleurs sont unisexuées et s'épanouissent en mars. Les fleurs femelles, malheureusement de petite taille, sont particulièrement décoratives avec leurs écailles pourpres. Les fruits sont des cônes dressés (L.2 à 5cm). Les graines munies d'ailes ont la même structure que chez les autres membres de la familles des Pinacées.

  • Anecdotes

  • Le Mélèze produit une oléorésine qu'on récolte en France en forant dans le tronc un canal horizontal qui atteint le coeur de l'arbre ; le canal se remplit l'été, on récolte à l'automne cette sécrétion appelée Térébenthine de Venise ou de Briançon. Cette térébenthine était très employée autrefois dans les affections respiratoires ou urinaires, elle servait et sert encore à la préparation de certains emplâtres ; elle est utilisée pour la fabrication de vernis. Le Mélèze fournit encore un exsudat sucré, la Manne de Briançon qui apparaît l'été sur les feuilles et qu'on récolte au lever du soleil. Le sucre de cette manne, le mélézitose, cousin éloigné du glucose, lui confère des propriétés laxatives. Le bois de Mélèze est très dense et ne flotte pas, ce qui pose des problèmes d'exploitation dans les régions dépourvues de voies de circulation.