Arbres, Coniferes

Silhouettes conifères

On considère deux types de reproduction sexuée :
Les conifères dioïques : Les sexes sont éparés et chaque sujet est soit mâle, soit femelle (Araucaria, Ginkgo, Taxus)
Les conifères monoïques : Chaque sujet est à la fois mâle et femelle, mais les fleurs de chaque sexe sont portées par des cônes différents. On trouve dans cette catégorie la plupart des autres conifères.
Il n'est pas facile d'illustrer les fleurs de conifères car elles sont le plus souvent de petite taille et de plus difficiles à observer. Les exemples suivants représentent les types de fleurs les plus spectaculaires.
Taxus
  • Taxus
  • If
  • Fleur mâle
    Les inflorescences forment une tête globuleuse, ne dépasse pas 4 mm de diamètre. Les étamines sont portées sur un axe commun par un petit pédoncule.
  • Ginkgo biloba
  • Ginkgo biloba
  • Arbre aux quarante écus
  • Fleur femelle
    L'inflorescence correspond à une feuille transformée, portée par un pédoncule grêle ; les deux lobes de la feuille sont remplacés chacun par une fleur, l'une avortera le plus souvent, l'autre étant seule à donner un fruit.
  • Cupressus macrocarpa
  • Cupressus macrocarpa
  • Cyprès de Lambert
  • Fleur mâle
    A noter, la disposition en croix des écailles et les doubles sacs polliniques.
  • F5.jpg (8570 octets)
  • Thuja orientalis
  • Thuya de Chine
  • Fleur femell
    Les deux appendices du centre correspondent aux mucrons des écailles terminales ; les six tubes situés à la base des écailles correspondent aux six ovules non protégés.
  • F4.jpg (5628 octets)
  • Abies
  • Sapin
  • Grain de polle
    Elles comprennent des grains de pollen à ballonnets ; ce dispositif est caractéristique des Pinacées. A noter les deux ballonnets latéraux qui augmentent la "portance" et de ce fait facilitent la dissémination par le vent.